Trucs & Astuces

Le 14/12/2019

Monoxyde de carbone : mieux vaut prévenir que périr

Le monoxyde de carbone est incolore, inodore, toxique et peut être mortel. Ce gaz résulte d’une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé. Comment s'en préserver ?

Quelques réflexes pour éviter les intoxication au monoxyde de carbone

L'hiver est bien installé et les appareils de chauffages tournent à plein régime. Les risques d'intoxication au monoxyde de carbone sont également de la partie. Quelques gestes simples et de bon sens peuvent permettre de s'en prémunir :

  • Aérer au moins 10 minutes par jour les pièces de votre logement, en hiver comme en été ;
  • Faire vérifier et entretenir les chaudières et appareils de chauffage, une fois par an et si possible avant l'arrivée de l'hiver ;
  • Utiliser les appareils de cuisson type brasero et barbecue, ainsi que les groupes électrogènes (question de bon sens...) ;
  • Respecter le mode d'emploi des appareils de chauffage et de cuisson.
Les gestes de prévention de l'intoxication au monoxyde de carbone

Les intoxications au monoxyde de carbone ont des causes multiples : conduit d'évacuation des fumées obstrués, ventilation des pièces insuffisante, défaut d’entretien des appareils de chauffage, vétusté ou usage inapproprié des appareils.

Les symptômes et gestes de premier secours à adopter en cas d'intoxication au monoxyde de carbone

Les symptômes sont les suivants : maux de tête, fatigue, nausées.

Ils apparaissent plus ou moins rapidement et peuvent toucher plusieurs personnes se trouvant dans le même logement. Le coma et la mort, peuvent survenir en quelques minutes. Il est donc important d’agir très vite, en cas de suspicion d’intoxication :

  • aérer immédiatement les locaux ;
  • arrêter si possible les appareils de chauffage ou de cuisson en cours de fonctionnement ;
  • évacuer les locaux
  • appeler les secours en composant :
    • le 15 (SAMU),
    • le 18 (pompiers)
    • le 112 (numéro unique de secours européen)
    • le 114 (pour les personnes malentendantes).

Prévenir les risques d'intoxication au monoxyde de carbone dans le logement

Avant chaque hiver :

  • Faire vérifier les appareils par un professionnel qualifié : chaudières, chauffe-eau et chauffe-bains, cheminées, inserts, poêles ;
  • Faire effectuer un ramonage des conduits et cheminées au moins une fois par an.

Pendant tout l’hiver :

  • Aérer le logement, tous les jours, même (surtout !) l'hiver ;
  • Ne jamais boucher les entrées d’air.

En période de grands froids :

  • Ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc.
  • Ne pas utiliser les chauffages d’appoint en continu. 

En cas de coupures d’électricité :

  • Installer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments et jamais dans des lieux clos – Ils ne doivent jamais être utilisés à l’intérieur.

En période de redoux :

  • Ne pas laisser couver le feu dans une poêle si une période de redoux est annoncée.

Il est possible d'installer des détecteurs de monoxyde de carbone à fixer ou portables. Assurez-vous au préalable que le détecteur que vous avez choisi soit déclaré par le fabricant conforme à la norme européenne NF EN 50291 (cette mention doit figurer sur l’emballage du produit).


Sources :

  • Ministère chargé de la Santé

Lien utile :

Nos actualités

Toutes nos actualités