Locataire

Le 02/04/2020

Loyers en temps de confinement : que pouvez-vous faire ?

Dans ce contexte de confinement, qu’est-ce qui se passe avec le paiement du loyer ?

L’obligation de rester chez soi pour éviter la propagation du Covid-19 ou coronavirus a bouleversé notre quotidien et une grande partie de nos activités. Par exemple, un déménagement n’est pas aussi simple qu’auparavant et il y a quelques recommandations à respecter.

Mais, celui n’est pas le seul cas qui peut nous confronter à quelques questionnements. Dans ce contexte de confinement, qu’est-ce qui se passe avec le paiement du loyer ?

Pas de facilités pour les particuliers

À la différence des petites entreprises en difficulté, les mesures annoncées par le Président de la République le 16 mars ne touchent pas les particuliers. Cela implique que vous devez continuer à payer votre loyer d’habitation.

En considérant que vos revenus peuvent baisser dans le contexte actuel (chômage technique, perte d’emplois ou de revenus, etc.), vous devez contacter votre propriétaire bailleur pour lui expliquer la situation et essayer de vous mettre d’accord sur un report ou étalement du paiement. Si vous n’y arrivez pas, n’hésitez pas à contacter les juristes de l’ADIL (contact à la fin de cet article) pour vous faire accompagner dans la recherche d’une solution.

Et si vous ne pouvez pas déménager ?

Si vous êtes contraint de rester dans le logement alors que votre préavis est arrivé à son terme, vous devez continuer à payer le loyer pour toute la période où vous occupez l’immeuble.

Par ailleurs, il faut essayer de trouver un accord avec le propriétaire de votre nouveau logement pour reporter la date de début de location, puisque la loi vous oblige à respecter le contrat signé et, par conséquent, à payer le loyer. Si vous restez dans votre ancien appartement et que vous n’arrivez pas à différer la location de votre nouveau logement, vous devrez donc payer deux loyers.

Dans tous les cas, vous pouvez aussi faire appel au service de la Maison de l’Habitat Durable (MHD) par mail (maisonhabitatdurable@lillemetropole.fr ), qui vous mettra en contact avec les conseillers à même de vous aider au regard de votre situation ou contacter directement les juristes d’ADIL au 03 59 61 62 59 du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30.


Sur le même sujet